Mali: Illovo se retire du projet sucrier de Markala (SOSUMAR)

Publié le par stopauxaccaparementsdesterres

JOHANNESBURG (Reuters) - groupe sud-africain Illovo Sugar est sorti d'un projet de 2,6 milliards de rands de sucre au Mali, en grande partie en raison du risque politique et aussi des difficultés de financement, et mettra l'accent sur les opportunités de croissance ailleurs en Afrique.

«Dans le paysage africain, Afrique de l'Ouest a augmenté ... du profil de risque et donc d'autres régions, telles que l'Afrique orientale et Afrique centrale, serait venu à l'avant une fois de plus," le directeur général de Graham Clark a déclaré à Reuters lundi.

«Nous nous concentrons dans la région. Ceux serait des domaines où vous avez les meilleurs fondamentaux pour développer des marchés de canne et attrayant», at-il dit.

Markala au Mali projet sucre, un projet de partenariat public-privé entre le gouvernement et Illovo, on s'attendait à produire 1,5 millions de tonnes de canne par an.

Illovo a mit fin à son intérêt pour le projet après que le gouvernement a échoué à finaliser le financement et les entreprises complètes en ce qui concerne le développement des infrastructures, a affirmé M. Clark, ajoutant le risque pour la sécurité a également été un sujet de préoccupation après un coup d'Etat.

Illovo, une unité de Associated British Foods et le plus grand producteur du sucre en Afrique, a des opérations en Afrique du Sud, Malawi, Mozambique, Swaziland, Tanzanie et Zambie.

Clark a déclaré que le marché de l'Union européenne, qui permet en douane et sans contingent des exportations pour les producteurs des pays en développement, est restée importante pour la société. «L'Europe restera une priorité beaucoup plus élevée pour nous par rapport au marché mondial, ce qui tend à être assez volatile."

Les exportations de sucre vers l'Europe Illovo surmonté 400.000 tonnes dans l'année en fin Mars, et Clark a dit s'attendre à une légère augmentation en 2012/13.

La société a déclaré des gains affichés par action après dilution pour 2011/12 de l'année à la fin de Mars a augmenté de 18 pour cent à 132,5 cents. Les gains affichés sont la jauge principale source de profit en Afrique du Sud et d'exclure certains éléments de négociation ponctuels et non.

La production de sucre a chuté de 7 pour cent à 1.526 millions de tonnes en raison de l'impact d'une deuxième année de sécheresse.

La part de Illovo a augmenté de 0,6 pour cent à 1250 GMT.

Lundi également, Illovo rival Tongaat Hulett a signalé une hausse de 11 pour cent en année pleine des gains, stimulée par une augmentation de la production de sucre et les prix.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article